Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 août 2010 7 22 /08 /août /2010 23:56

Depuis l'apparition des Frères Barberousse, Aroudj et Kheiredinne, qui auront unifié les efforts de résistance des Algériens, face aux appétits européens, en particulier espagnols, au lendemain de la déportation vers le Maghreb des populations espagnoles de confession musulmane, la marine algérienne n'a eu de cesse, jusqu'à la veille de la colonisation, de prouver le haut degré de maitrise des techniques, non seulement de navigation et de stratégie maritime, mais aussi de fabrication et d'entretien des navires, des diverses chaines de logistique et de l'ensemble de l'environnement général propre à une activité maritime accrue.

 

Cette haute technicité, allié à une position géographique privilégiée et aux considérations géopolitiques et économiques de l'époque, fera que de larges pans de la société algérienne soient tournés vers la mer et que la marine algérienne soit la tête de pont de toute une nation, y compris dans ses aspirations et dans son imaginaire.

 

Cette histoire est encore à retrouver, au-delà des batailles, des confrontations, de l'historiographie européenne et des miniatures artistiques.Cette histoire dont la sédimentation a été avortée et l'approche sclérosée par l'avènement de négation historique et d'aliénation idéologique qu'a été le colonialisme, se doit d'être revisitée.

La marine algérienne dans l'histoire

Partager cet article

Repost0

commentaires