Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 21:51

 

"La nature morte", l'expression consacrée par le langage, ne donne plus à voir l'idée qu'elle évoque celle, saugrenue, d'une vie dénuée de vie. Une dépouille de l'existant.

Assise dans la typologie des formes de représentations de l'art pictural, la dénomination trouve son origine dans un des soubassements de la peinture, soit la représentation de la nature, de ce qui nous entoure, et par cela même l'appropriation de cette dernière, à travers l'organisation des objets inanimés assemblés.

La nature morte ne donne-t-elle pas, ainsi, à se faire voir comme un trophée de "la chasse" artistique, le figement affirmé d'un spectacle ravi à la réalité, livré en une nouvelle intelligibilité, dans l'espace clos d'une toile, le temps d'un regard ?

    Jan_van_Huysum_003.jpg

 

Mais cette nature morte revit singulièrement à chaque regard et ressuscite sous une autre forme, en une autre vie, celle que lui prête le regard.

Elle devient le lieu émotif et intellectuel partagé par notre vie et celles des autres, celle de l'artiste et de tous ceux qui s'arrêteront devant elle.

Elle est, alors, l'Image, non pas d'une nature morte, mais celle d'un éternel humain.

Partager cet article

Repost0

commentaires