Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 23:00

Humain, enthousiaste et visionnaire.

 

Novembre qui dit non.

 

« Qu’est qu’un homme révolté ? Un homme qui dit non ».

 

Ces premiers mots en exergue à « L’homme révolté » de Camus traversent les temps et les vicissitudes pour nous rappeler, après plus d’un un demi-siècle, une évidence, une idée simple et complexe à la fois, un acte de foi en l’homme de ce pays .Cette patrie si chère que nuls mots ne sauraient surpasser en beauté « Tahya El Djazair » ( Vive l'Algérie ).

 

Réduit à sa premier manifestation, le refus d’une situation ,de l’injustice d’une condition faite à tout un peuple, Novembre se dévoile enfin dans son universalité ,dans son « intemporalité ».

 

L’acte est nu, débarrassé des oripeaux de la réification. L’acte est vrai ,délivré du prosaïsme des hommes et des contingences. Novembre est comme une religion , les rites parfois en masquent , s’ils n’en travestissent , la foi . Alors loin des églises et des chapelles, Novembre donne rendez- vous au cœur des hommes , ceux d’hier et d’aujourd’hui , ceux d’ici ou d’ailleurs , tous ceux qui osent du fond de leur dignité dire : « non ». Novembre est d’abord un legs , en cela il est d’abord ce qu’en font ses héritiers , chaque jour que Dieu fait depuis 1954 , il est pour certains l’œil de Dieu poursuivant Caïn, il est pour d’autres plus proche d’eux que leur veine jugulaire. Novembre est le jugement de Dieu en Algérie .

 

De Novembre ou de juillet, la jeunesse aurait plus mérité du premier que du second , des tresses les épines auraient été plus dignes que les lauriers, pour couronner le courage téméraire et la foi « absurde » de ceux qui comme le Prophète se sont vus traités de fous. Juvénile dans son enthousiaste essence, dans son inébranlable conviction, dans son inaltérable détermination et dans ce joyeux et généreux don de soi , si remarquable dans cette photographie des Six, à la veille d’une si belle consécration au pays qui les a vus naître, Novembre interpelle toutes les jeunesses d’age et de cœur. Moderne, actuel, à venir, Novembre est de notre présent, parce qu’il est toujours temps de dire « Non » pour mériter de ses semblables d’abord, de son époque ensuite.

 

Que l’on relise la proclamation du 1er Novembre, dont les idéaux de justice, de dignité et de liberté, repris depuis par nombre de combats libérateurs de par le monde, sonnent toujours en ce 21ème siècle comme le premier cri du nouveau-né. Parce que porteurs d’une vision , d’un projet inscrit comme possible de par la seule grâce de la volonté, d’un être à venir est qui est déjà, malgré l’hostilité des contingences, ces idéaux immuables pour l’homme interpellent encore l’histoire.

 

Car être moderne, c’est se séparer d’un passé, parce qu’inique, c’est partir aujourd’hui, plus loin qu’hier, pour ne faire qu’un avec de justes aspirations, c’est témoigner de sa liberté et de son engagement dans le temps qui nous est imparti ici-bas. C’est être de son temps et on ne le peut qu’en le faisant, qu’en se l’appropriant.

 

Humain ,enthousiaste et visionnaire, Novembre fut le fait d’hommes généreux résolus à donner le meilleur d'eux même et il en sera toujours ainsi.

 


Partager cet article

Repost0

commentaires